Accélérez vos développements iOS avec la plate-forme Cloud de Google

Mobile backends est une solution qui vous permet de créer des applications mobiles connectées sans avoir à écrire de code coté serveur. Aujourd’hui nous simplifions les développements coté serveur pour les développeurs iOS en proposant “Mobile Backend Starter for iOS”. Avec les bibliothèques Mobile Backend et Objective-C vous pouvez désormais :

  • stocker des données dans le cloud et les partager entre plusieurs utilisateurs
  • envoyer des notifications push entre appareils
  • utiliser des requêtes continues pour notifier les utilisateurs mobiles de modifications des données
  • authentifier les utilisateurs titulaires de comptes Google

Ryan Harter, développeur mobile, a utilisé Mobile Backend Starter pour passer son application Hashnote de 3 000 à 20 000 utilisateurs :

“Le Mobile Backend Starter m’a permis de me concentrer sur mon application Android tout en m’assurant que mon coté serveur était efficace. Ceci dit, cette partie serveur n’est pas une boite noire à tout faire qui m’emprisonne dans une solution spécifique. J’ai fait évoluer ce code serveur pour répondre à des spécificités de mon application Hashnote tout en apprenant comment Google avait implémenté le code initial disponible en Open Source.”

Le Mobile Backend Starter est une application App Engine si bien que vous pouvez supporter des centaines d’utilisateurs concurrents dans la limite de quotas gratuits. Le code source pour l’ensemble de l’application, à la fois la partie backend et les clients Android et iOS clients, est disponible sur Github. Libre à vous d’explorer ce code et d’y intégrer toute modification que vous jugez nécessaire.

MBSiOS

Débutez avec Mobile Backend Starter

Vous pouvez essayer Mobile Backend Starter sur un iPhone ou un iPad en quelques étapes (les détails complets se trouvent ici):

  1. Déployez la partie serveur sur App Engine
  2. Téléchargez et configurez le client iOS (ou bien effectuez un clone du code sur GitHub)
  3. Exécutez l’application d’exemple sur un téléphone ou une tablette (note: l’exemple ne fonctionne pas dans le simulateur iOS)

MBSmarchitecture

Vous pouvez ensuite utiliser les classes de notre framework pour communiquer avec la partie serveur comme s’il s’agissait de code local iOS. Nous avons en particulier intégré les récents progrès réalisés pour livrer des notifications push fiables et capables d’adresser des milliers de périphériques iOS au travers de l’Apple Push Notification Service.

Les mêmes fonctionnalités sont désormais disponibles pour Android et iOS avec un code coté serveur capable de gérer les spécificités des différentes plate-formes comme l’utilisation de Google Cloud Messaging pour Android et d’APNS pour iOS. Coté Android, vous pouvez suivre ces instructions ou regarder la session Google I/O disponible ici.

– Ecrit par Stuart Reavley, Product Manager, Google Cloud Platform

AppEngine 1.7.7 – incrémental et fondamental

La toute dernière version d’AppEngine (1.7.7, annonce officielle) introduit son lot de nouveautés, comme le support de java.net.Socket et java.net.DatagramSocket sortantes (avec qq restrictions et pour les applications payantes uniquement), mais elle est pour moi surtout marquée par des améliorations incrémentales importantes et pour beaucoup transparentes pour l’utilisateur (c’est l’intérêt d’avoir délégué l’admin à Google dans une approche PaaS). En voici les plus marquantes :

  • déploiements beaucoup plus rapides
  • généralisation de Java 7 (par défaut pour toute nouvelle application)
  • amélioration du plugin Maven, développé par l’équipe AppEngine, propose la génération de code Cloud Endpoints et se trouve (avec ses archetypes) dans Maven Central
  • nouveau scheduling pour un auto-scaling encore plus efficace (perf et donc $/€)
  • amélioration des performance de la console et de ses rapports de charge

Deux autres modifications concernent:

  • la facturation (un nouveau système est maintenant en place) avec la suppression des $2.10 de “ticket d’entrée”
  • l’introduction du Cloud SDK, une consolidation des outils en ligne de commande des différentes offres de Cloud Google: Storage, Compute Engine, CloudSQL, BigQuery et AppEngine

A partir de cette version les logs contiennent maintenant la version AppEngine.

Rendez-vous maintenant à Google I/O (15-17 mai 2013) pour une version avec son lot de nouveautés.
Ship early ship often!

Is the Vert.x episode spotlighting an open source weakness?

With all my Sun years advocating open source and my following closely of the Hudson/Jenkins drama from within Oracle some two years ago, I’ve been tracking the recent vert.x issue with quite some detachment (I’m no longer at Oracle and I’m not involved in any way in this technology) but also with a lot of interest. What was really fascinating was to read everyone’s perspective bias in the public discussion :

  • A (somewhat naive) lead and creator of the project caught in the middle of politics
  • Red Hat’s experience with Netty influencing its current behavior
  • VMWare claiming they have lots of open source experience too
  • The idea that foundations would solve all the IP and governance issues
  • My foundation is better than yours arguments
  • The realization that neither Eclipse nor Apache are ideal
  • Jenkins’ Kohsuke suggesting nonprofits for shared assets
  • The Eclipse Foundation being called once again a trade association
  • etc…

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Ascending_and_Descending.jpg

Clearly, as Simon Phipps writes in his column, “In an age of open source, it’s hard to acquire a technology” and this brings up what I think is a paradox for any open source believer :

This recent episode will make it even harder for startups to bet on open source to find funding and for companies to be acquired for their open source assets, thus in turn leading to less usage of open source.

In the end, isn’t this underlying a weakness of the greater open source cause or should open source technologies never be a reason to acquire (or sell) a company?

Google (free) talks from Devoxx

We now have the following five Google sessions from Devoxx 2012 freely available to all on Parleys :





If you like shorter formats, you might enjoy these 3 to 10-minute interviews with some of the Google speakers.

Chaîne Google Developers pour améliorer votre anglais

Lire et écrire des emails, échanger par messagerie instantanée avec des collègues qui sont souvent dans d’autres pays, le tout en anglais, c’est le quotidien dans le travail de beaucoup d’ingénieurs.

Améliorer son niveau d’anglais peut être parfois difficile si l’on n’est pas immergé dans un environnement de collègues parlant tous l’anglais. Il est aussi quasi-impossible de rester informé sur les dernières nouveautés technologiques sans maîtriser cette langue. L’apprentissage de la technologie et de l’anglais sont des efforts perpétuels.

Les ingénieurs ont de nombreuses opportunités de lire de la documentation, de communiquer avec des communautés open source, de visionner des vidéos sur YouTube, le tout en anglais et désormais il existe une méthode gratuite pour améliorer ses connaissances techniques et son anglais en même temps.

Apprendre l’anglais sur la chaîne Google Developers sur YouTube
Le principe ici est de rajouter des sous-titres de qualité aux vidéos techniques.

Ces sous-titres permettent :

  • d’entraîner vos oreilles à un anglais parlé
  • de consulter sur le champ la définition de mots que vous ignorez
  • d’apprendre des constructions et des expressions propres à l’anglais parlé

Tout ceci est certainement plus efficace qu’une simple lecture ou écoute de contenu en anglais.

Tout le contenu produit dans le cadre de Google Developers Live (GDL) est proposé avec des sous-titres. Il s’agit d’une initiative de l’équipe Developer Relations de Google dont l’objectif est de promouvoir auprès des développeurs des technologies comme Chrome/HTML5, Android, ou le Cloud. Ces vidéos sont publiées immédiatement après leur passage en direct et les transcriptions manuelles (et donc à priori de qualité) sont habituellement disponibles dans les deux semaines suivantes.

Pour accéder aux sous-titres traduits manuellement, il vous suffit de choisir “Anglais” comme indiqué dans l’image ci-dessus. Si le bouton est rouge, le choix “Anglais” fait référence à une transcription de qualité effectuée par un humain.

Si vous êtes intéressés, il ne vous reste plus qu’à vous abonner à la chaîne Google Developers sur YouTube pour commencer à apprendre votre technologies favorite en même temps que d’améliorez votre anglais. Ces vidéos sont également accessibles depuis l’application YouTube sous Android et iOS.

Quelques vidéos recommandées

Google @ Devoxx 2012 (a preview)

Google has been present for several years at Devoxx and an official partner since last year. This time, not only are we again a premium sponsor for the conference, we are bringing some of the best content and speakers to Antwerp. Before we go any further, make sure you check out the Devoxx 2012 G+ Events (for photo sharing and overall online interaction during the conference).



Of course, you’ll hear about Android, HTML5/Chrome and Cloud/AppEngine, but let me start with the less obvious Google content at Devoxx :

  • Damon, the lead for ROSjava, will talk about “Cloud Robotics” (a good reason to stay until Friday), he has some amazing demos
  • Tom will present j2objc, the recently announced Java to iOS Objective-C translation tool and runtime (also on Friday)
  • Nicolas will be busy presenting on OAuth 2 (a very widely-used technology for Google) together with Tim Bray (the Google keynote speaker) as well as on the Google Drive SDK. Both talks are on Thursday.
  • Probably the most hard-core Java talk by Google this year will be given by Jérôme and Nicholas on “Effective Dependency Injection“, a session based on experience refactoring massive projects such as GMail (and GlassFish). Also on Thursday.
  • Ian should give a fun talk (a Wednesday BOF) on how to build a Google+ client in Clojure.

As you know Android 4.2 is around the corner, so you should expect a thing or two about this new version and likely even Nexus devices to check out at the Google booth. Scheduled Android content include (mostly duets as you can see) :

  • Starting on Monday, Nick and Rich will offer a 3-hour-long Android Hands-on lab.
  • On Tuesday, Romain and Chet will cover “Important Android Stuff” in a 3-hour University session. Expect important Android stuff.
  • Another duet, Xav and Tor the tools guys, will offer an “Android Tools in Action” and a session on “What’s new in Android Developers’ Tools“.
  • On Wednesday, Nick and Rich are back for a live Google Developer Live EMEA Office Hours session from the interview lounge.
  • Romain and Chet have two regular 1-hour conference sessions on “What’s new with Android” and a more advanced graphics session titled “For butter or worse“.
  • Xav will also cover the new Android build system in a BOF on Tuesday.
  • There are many more Android talks from the community!

On the Web / HTML 5 / Chrome front, there’s also plenty of exciting sessions :

  • Ilya is holding a 3-hour “Faster Websites: Crash Course on Frontend Performance” University talk on Tuesday and a Chrome DevTools talk on Wednesday.
  • Seth will provide an update on the Dart side (Milestone 1 and beyond) in his “Putting the App back into Web Apps” session on Wednesday
  • Mike will offer a “Building safe web applications with HTML5” session, surely followed by many (security matters and sells)
  • Paul will take a slightly different take on Chrome and HTML 5 with the newly announced Chrome Packaged Apps in a Wednesday evening BOF.
  • Sam will cover exciting and bleeding-edge “disruptive media” technologies in HTML 5 such as WebRTC/getUserMedia() as well as “Fast UIs for the mobile web”, with both sessions are scheduled on Thursday.
  • Last but not least, the AngularJS team (Igor, Vojta and Misko) are offering no less than a “Building awesome client-side web apps with AngularJS” Hands-on Lab on Tuesday, a “Re-imagining the browser with AngularJS” session on Thursday and a Testacular session on Tuesday.

I’ll have the privilege to help Ludo cover the Cloud content in the “What’s new with Google App Engine and Compute Engine” Thursday session. As the name implies, it’ll provide an update on AppEngine (lots of stuff happen in a year with the monthly releases) but also cover the newly introduced IaaS offering Compute Engine, and how the two play well together.

I also spotted a peculiar “The Future of Software Development Process Methodology Effectiveness” by Chet Haas’ homonym. Certainly a session that will get every agile practitioner happy that the conference is, after all, not agile-free!

Tim will be delivering the Google keynote on Thursday morning – “Life online”. That’s one keynote you don’t want to miss (demos included).

As part of the yearly innovation the Devoxx organizers have decided to bet on NFC Wristbands instead of the traditional conference badges. Google gladly provided a few Nexus devices. In addition to the Android applications for the conference (providing schedule and more) there’s one to interact with the Devoxx NFC Wristband. Check them out!

With all those great speakers around, you should also expect a series of interviews to be posted on the Google Developer YouTube Channel.

Finally, make sure you stop by the Google booth throughout the conference to meet the Googlers present ar Devoxx. The exhibition floor is open from Tuesday to Thursday. See you there!