Quoi de neuf dans GlassFish 2.1? Enterprise Manager!

Même en cherchant bien, vu d’avion pas grand chose de neuf dans GlassFish v2.1.

En réalité la motivation première pour cette version c’était la sortie annoncée de Sailfin 1.0, la version “Telco” de GlassFish développée conjointement avec Ericsson. Les contraintes de déploiement d’applications SIPServlet 1.x en matière de clustering, de montée en charge, et de partage de charge ont nécessité des améliorations au coeur même de GlassFish (notamment dans la partie frontale Grizzly pour gérer de la qualité de service). Ainsi, il y a de nombreux correctifs intégrés dans cette version 2.1 et un dispositif de clustering + partage de load-balancing capable de tenir en charge plusieurs centaines de milliers de sessions SIP. Des détails sur Sailfin par écrit et en podcast.

En réalité la vraie nouveauté fonctionnelle de GlassFish v2.1 s’appelle “GlassFish Enterprise Manager”. Il s’agit de trois nouveaux outils pour gérer GlassFish en production.

Support SNMP – le nom décrit bien la fonctionnalité. L’objectif est de proposer aux entreprises qui possèdent des outils de supervision SNMP d’intégrer la production de GlassFish dans leurs consoles existantes. Techniquement il s’agit d’implémenter une MIB standard pour J2EE (JSR 77) très complète au travers d’un pont entre JMX et SNMP. Les blogs d’Olivier Rivat et de Marc Kossa sont d’excellentes ressources sur le sujet.

Performance Advisor – Il y a deux parties en réalité. D’un part c’est un outil statique de recommendations de tuning (JVM, AppServer) sur la base de quelques questions relatives au matériel utilisé et aux attentes de “qualité de service” de l’application. D’autre part c’est une outil de gestion d’alertes et de “self-monitoring”. L’infrastructure est en place depuis GlassFish v1, mais ces règles et alertes pour la gestion de production sont nouvelles : JVM (temps GC, usage mémoire, ..) logs, pools JDBC, CPU, et bande passante. Tout ceci s’intègre dans la console web d’administration de GlassFish.
Performance Monitor – il s’agit d’un outil indépendant (construit sur VisualVM) pour présenter graphiquement l’instrumentation JMX présente dans GlassFish depuis quelque temps et jusque là accessible avec un navigateur de MBeans ou asadmin get. L’outil permet le monitoring d’instance locales ou distante d’instances ou de clusters. Les données disponibles sont fonction du niveau de log des éléments de GlassFish: web container, web services, HTTP, pools JDBC, pools de threads, JVM, ORB, ConnectorService, etc…

Pour en savoir plus :
• Le billet de Nazrul propose une liste exhaustive de pointeurs: documentation, videos, blogs détaillés, etc.
Documentation GlassFish Enterprise Manager 1.0
• D’autres billets sur le sujet





Les deux première captures d’écran appartiennent à la console web, les deux suivants sont issus du Performance Monitor qui est construit sur VisualVM et donc un outil indépendant.

GlassFish Enterprise Manager est disponible sur sunsolve.com pour les clients titulaires d’une souscription GlassFish.

Contactez-moi (mail, commentaire, …) si vous souhaitez évaluer Enterprise Manager.

Voilà, c’était mon billet #800.

Advertisements

Author: alexismp

Google Developer Relations in Paris.