La famille GlassFish s’agrandit

JavaOne 2008 bat encore son plein, mais la quasi-totalité des annonces ont déjà été faites. En ce qui concerne GlassFish, le moisson est plutôt bonne.

Petit rappel, GlassFish v2 (ur2) est la version courante du serveur d’application Java EE 5 et Libre de Sun. Il intègre des fonctions d’administration, de clustering et de performance qui en font une alternative aux WebSphere, Tomcat, WebLogic et autres JBoss (sans ordre particulier).

GlassFish v3 est donc la prochaine version majeure dont il a été grandement question à cette JavaOne. La modularité et l’extensibilité en sont les deux caractéristiques principales.

GlassFish v3 TP2.
Tout d’abord la version TP2 (Technology Preview 2) est disponible en téléchargement (21Mo). Il propose un conteneur web pour applications JSP, Servlet, JSF, etc… et de nombreux compléments. Le serveur démarre en une seconde et ses services ne sont démarrés que sur demande. La console d’administration et l’outil de mise à jour sont téléchargés à la volée. Parmi les extensions disponibles on trouve également: EJB 3.1 (en preview), jRuby On Rails (sans packaging WAR nécessaire), Grails (aussi disponible pour GlassFish v2!), Jersey (Rest), Metro (Web Services), et jMaki (Ajax). Les plugins pour NetBeans 6.1 et Eclipse 3.3 sont également disponibles.




v3 en mode OSGi, HK2 ou embarqué.
Le gestionnaire de modules de GlassFish est HK2. Il assure à la fois les notions de modularité mais aussi d’extensibilité (indispensable pour proposer tous les services énumérés ci-dessus). HK2 utilise nativement OSGi (Apache Felix par défaut) tout en rajoutant une notion de référentiel et des services additionnels. Le mode par défaut reste pour l’instant HK2 (plus rapide, plus léger). Les implémentations OSGi Knopflerfish, Felix et Equinox sont toutes utilisables. Enfin, pour les nombreux cas d’usages orientés développeur (tests, outils, etc) GlassFish embedded permet de faire tourner le serveur dans la même JVM. Plus de hiérarchies ou étanchéité de classloaders. Démos à JavaOne d’intégration à Maven et Grails. Jetty est souvent utilisé pour ce genre d’exercice. GlassFish permet donc la même chose mais en proposant les fonctionnalités complètes d’un serveur Java EE 5 (EJB, Web Services, …).

Trois modes de fonctionnement donc (HK2, OSGi, Embedded) pour un serveur unique.

GlassFish Enterprise + Unlimited.
GlassFish Enterprise fait désormais référence (selon un modèle calqué sur celui de MySQL) à la version commerciale et supportée du produit (anciennement Sun Java System Application Server). GlassFish unlimited est un mode de vente du produit basé sur le nombre d’employés dans l’entreprise. Le modèle plus classique est un abonnement (support, mises à jours) indexé sur le nombre de processeurs.

GlassFish Partner program.
En moins de deux semaines (beaucoup se fait au dernier moment avant JavaOne ;-), le nombre de partenaires GlassFish éditeurs de logiciels est aujourd’hui de 35, avant même l’annonce officielle du programme. On y retrouve Terracotta, ICEFaces, G2One, Nuxeo, XWiki, SpringSource, Zeus, etc… La demande est également forte pour un programme de partenariat similaire visant les intégrateurs et consultants. C’est l’affaire de quelques mois probablement.

GlassFish ESB.
GlassFish ESB est le nom de la communauté et du projet qui succède à OpenESB, le bus JBI qui intègre nombre de moteurs d’exécution (BPEL, JavaEE, …) et de connecteurs (Fichier, FTP, HTTP, SOAP, etc.). L’architecture de ce produit s’appuie sans surprise sur JBI, GlassFish v3 et OSGi.

GlassFish Portal et Liferay (WebSynergy).
Il s’agit de l’annonce d’une collaboration technologique il y a 6 mois déjà entre les communautés Liferay (50 000 téléchargements par mois) et OpenPortal désormais regroupées sous le nom de WebSynergy. Mariage des standards (Portlet 2.0, WSRP), de la sécurité (OpenSSO), des widgets développés dans plusieurs langages (Java, PHP, Ruby), et du workflow (Liferay).
Basé sur GlassFish v2 aujourd’hui, v3 plus tard. Téléchargements disponibles aujourd’hui à l’adresse : http://glassfish.org/portal (110 Mb). Les deux sociétés collaborent sur le même projet pour en dériver chacun une offre qui lui est propre.

Sun GlassFish Communications Server.
Sailfin, l’extension SIP de GlassFish développée avec Ericsson a désormais un nom commercial: Sun GlassFish Communications Server. La beta est pour bientôt, dès que SIPServlet 1.1 (JSR 289) est finalisé.

RDV à Tours, Bruxelles, Vienne, Zurich, Mont de Marsan, pour plus de GlassFish.

Author: alexismp

Google Developer Relations in Paris.

2 thoughts on “La famille GlassFish s’agrandit”

  1. hum… I have to say I was expecting it at javaone. Somehow redhat doesn’t seem eager to share roadmaps. Will be fun to see if IBM beats jboss to Java EE 5 certification.

Comments are closed.