Attentiste? Moi??

Cet article “La
bataille du SOA fait rage chez les grands éditeurs”

est assez dubitatif sur le rôle de Sun dans cette grande
“bataille”.

Cela n’étonnera personne, la stratégie de Sun en
matière de SOA est largement basée sur
l’excellente offre produit ex-SeeBeyond. Le produit
commercialisé s’appelle désormais Java
CAPS
(Composite Application Platform Suite) 5.x et il est le
digne successeur de SeeBeyond ICAN.


 Sans rentrer dans les détails techniques de
l’offre, je retiendrais:
– sa complétude : de l’ESB au BPM en passant par l’ETL, les
connecteurs et le BAM et sans oublier les outils.
– son intégrité : développement par
croissance organique, pas de greffe de briques issues de
rachâts qui rend possible
le référentiel unique.
– son respect des standards: bien entendu coté Web Services,
mais aussi coté infrasctructure : combien d’offres comme
celle de Sun supporte 4 serveurs d’applications (Sun, BEA, IBM, JBoss)?
– l’expertise autour du produit : consultants, frameworks de suivi ou
de gouvernance, partenaires intégrateurs.

L’intégration dans l’offre Sun a été
l’occasion d’utiliser le serveur d’application Sun par
défaut (vs. un serveur propriétaire
précédemment), d’intégrer le portail
de Sun
comme couche de présentation et
d’accès sécurisée et d’être
capable d’utiliser les capacités de gestion
d’identité et de fédération (Liberty)
de ce dernier pour rajouter aux architectures SOA la
sécurisation tant attendue.
Cette association entre gestion d’identité et SOA est un
point capital et bien réel de cette nouvelle offre Java CAPS.

Pour ce qui est des standards dits SOA, et pour faire le
parallèle avec le monde des serveurs d’applications (comme
le fait l’article), le support de Java Business
Integration
(JBI), spécification qui date
d’environ 1 an, est prévu pour la prochaine version majeure
du produit. Coté SCA (dont les zones de
recouvrement avec
JBI sont très rares), Sun fait désormais partie
du consortium OpenSOA
(sur le sujet JBI/SCA, je vous recommande ces lectures: What’s right with SCA?
 et 
What’s wrong with SCA?).


En attendant un Java CAPS conforme à JBI, OpenESB est
le
projet soutenu par Sun qui fait office d’implémentation de
référence pour JBI.
OpenESB intègre
aujourd’hui (le plus simple pour tester, c’est d’utiliser le starter
kit
) :
– un ESB conforme à JBI 1.0 et construit sur une base Java
EE 5 (EJB 3 + JAX-WS 2.0) Glassfish.
– un moteur BPEL d’origine SeeBeyond
– un moteur de transformation XSLT
– un adaptateur Java EE 5
– des connecteurs techniques (SOAP, JMS, fichier, …)
– un outillage complet (conception BPEL, packaging
JBI, runtime, debug) pour NetBeans
– une documentation complète

Ce webcast
donne une bonne description du projet OpenESB.
Pour les développeurs parmi vous, voici de quoi jauger la
bête: BPEL
Guides and Tutorials
avec OpenESB, NetBeans 5.5 et son Enterprise
Pack
.

En résumé, Java CAPS, Identité,
OpenESB, et NetBeans sont tous engagés dans la bataille SOA.
Il nous manque probablement un haut-parleur (ou un ampli), mais ne me
dites pas que je suis attentiste! :-)

Advertisements

Author: alexismp

Google Developer Relations in Paris.