GlassFish, un an plus tard

Il y a presque un an, je faisais
le point sur GlassFish
, le projet de serveur open source de
Sun pour Java EE 5. Aujourd’hui, GlassFish est
disponible et propose une implémentation complète
du nouveau standard Java EE 5: EJB 3 (POJO et annotations), persistance
(JPA, TopLink par défaut, mais pluggable), Web Services
(JAX-WS 2.0), JavaServer Faces (JSF 1.2), servlet 2.5
(injection de dépendance dans la couche web). Au
delà de la contribution d’Oracle pour la partie persistance,
il est question d’une collaboration avec d’autres produits qui
pourraient “emprunter” des briques de GlassFish.

GlassFish est un produit complet qui intègre des
outils d’installation et de monitoring (visuels ou en ligne de
commande). Les performances (mesurées avec SPECjAppServer)
sont équivalentes à celles des produits
commerciaux à 10% près et son prix (0€,
open source) laissant la place à l’achat d’une machine plus
puissante pour fermer ce gap. Il y a également d’autres
fonctionnalités qui en font un véritable produit
prêt à l’emploi comme le framework
AJAX jMaki
, l’intégration de Fast Infoset, un
référentiel Maven 2, une
intégration de scripting
coté serveur
(javascript pour l’instant), son
outil de monitoring de web services, le load-on-demand et surtout le
support d’un très grand
nombre de frameworks
et autres bibliothèques Open
Source. L’intégration avec les outils de
développements est meilleure
avec NetBeans
, mais Eclipse
a aussi son plugin GlassFish
.

Par contre, pour ce qui est de la haute disponibilité, il
faut se retourner vers la version commerciale Sun
Java Application Server Enterprise Edition
(basée
pour l’instant sur J2EE 1.4) qui propose du 99,999%. La
conférence JavaOne 2006 a été
l’occasion de présenter la feuille de route du projet pour
les années à venir. La deuxième
version sera l’occasion de couvrir dans le projet open source des
fonctions de clustering. Le projet a démarrer ici: https://shoal.dev.java.net avec
JXTA et JGroups comme implémentations possibles.

De quoi rester occupé dans l’année qui vient.

Advertisements

Author: alexismp

Google Developer Relations in Paris.