Vous ne pouvez plus pirater les logiciels Sun


Si vous lisez ce blog, vous savez que Sun propose des logiciels
d’entreprise de type serveur
d’application J2EE
et outils
de développement
.

Sun
et le logiciel

En réalité,
coté serveur, Sun commercialise
Java
Enterprise System
qui regroupe une suite complète
de logiciels d’infrastructure: gestion d’identité (du LDAP
au provisionning en passant par le SSO), application platform (app
server, portail, MQ, serveur web),
haute-disponibilité/clustering, collaboration (messagerie,
calendier, messagerie instantanée) et plus
récemment une suite dans le domaine de
l’intégration/SOA avec le rachat de la
société SeeBeyond (le produit ICAN se nomme
désormais Java Integration Suite).
Il y a aussi un outil de provisioning
applicatif
(pour aller du développement aux
plate-formes de production), un client
léger d’émulation
(ex-Tarantella) et
d’autres produits encore.

Java Enterprise System
Le
produit s’appelle Java Enterprise System
parce qu’il a réellement été construit
comme un système: composants commun (une seule JVM pour tous
les produits cités), installeur commun avec gestion des
dépendances, un framework de monitoring partagé
par tous, etc… Il est construit,
intégré et testé en usine à
coups de R&D, pas chez le client au frais de ce dernier…
 Tout ça dans un contexte ou l’objectif
est de fournir du choix
au client: tout Java ES est disponible sur Solaris
(SPARC ou x86), Linux, Windows et HP-UX (fini les casse-têtes
des matrices de compatibilité). Le Portail, l’offre
d’identité et d’intégration (applications J2EE)
sont certifiées sur Sun App Server, Weblogic et WebSphere.

Enfin, puisqu’on a fait l’effort
d’intégrer les produits en un seul cohérent, on
sait aussi le vendre de manière simple:
140$/employé/an (<=> un café par
employé par jour) pour une utilisation illimitée
(nombre de CPU, d’applications, de serveurs, d’utilisateurs…). Le
support et la formation sont eux aussi inclus!
Et puis si seule une brique (disons identité) vous
intéresse, c’est 50$/employé/an (à
vous de transposer dans votre unité favorite).

Outils de développement
Mi-novembre,
Sun a annoncé la gratuité des ses outils de
développement (tous construits sur NetBeans): Sun
Java Studio Enterprise 8
(support UML 2.0), Creator
2004Q2
et Sun
Studio 11
(C/C++/Fortran). La seule chose demandée
est une inscription à Sun
Developer Network (SDN)
(ca aussi, c’est gratuit). Creator
2
(en beta pour l’instant) sera dans cette logique. Plus
besoin de courir après les plug-ins pour faire des choses
aussi simples que de l’UML, des Web Services, du JSF, des EJB, des IHM
Java
, etc…
Une seule adresse pour les outils Java:
http://developers.sun.com/prodtech/javatools/free/

Nouvelle donne
Depuis le 30 novembre 2005, Sun a passé la vitesse
supérieure en proposant l’ensemble de Java Enterprise System
en téléchargement
libre
, y
compris pour une mise en production
.
Par contre, il ne s’agit pas (encore à ce stade) de mise en
Open Source qui est un processus plus long et
déjà bien entamé avec Open Solaris,
OpenOffice,
GlassFish
(app server),
OpenSSO,
JSF,
OpenESB et
autres
NetBeans… Pour
l’instant, SeeBeyond (Java Integration Suite)
n’est pas disponible en téléchargement pour des
questions de roadmap (preuve que les règles du système
sont réelles), mais il
fait bien partie de l’annonce. Idem pour la base
de données Postgres
.

Il s’agit
donc de la possibilité d’utiliser à terme tous
les logiciels de Sun gratuitement, mais attention, sans support. Pour
du support, c’est le modèle décrit ci-dessus (ou
la vente classique au processeur qui s’applique). Google, Firefox et
d’autres ont bien démontrés qu’en fin de compte,
tout est une question de masse critique. Sun
préfère donc qu’on pirate ses logiciels
plutôt que ceux de ses concurrents.

Pour
accéder aux logiciels, une seule adresse à
retenir: http://www.sun.com/software/solaris/get.jsp
Plus
de barrière à l’accès aux produits,
plus de clé de license, plus de ticket d’entrée
“pour voir”.

Author: alexismp

Google Developer Relations in Paris.

10 thoughts on “Vous ne pouvez plus pirater les logiciels Sun”

  1. On dirait que SUN se transforme en un super-Red Hat, ou plutôt en un super-Apple (concentration verticale) car SUN maitrise aussi le hardware. Heureusement qu’il y a les standards et les langages cross-platform pour que ces concentrations verticales avantageuses, de plus en plus nombreuses, ne se transforment pas en tours d’ivoire… Autre avantage de SUN ici puisqu’il est au JCP et derrière Java. Bien joué :-)
    Est-ce que SUN va fournir aussi du support pour Postgres ?

  2. Le modèle économique à 140 ou 50€ par employé et par an est très simple, mais n’est il pas simpliste?
    Avec 2000 employés, ça fait quand même 280 K€ par an; (ne parlons pas d’un gros ministère :-) c’est bien si on utilise une bonne partie de la suite, mais trop pour 2 ou 3 applications.
    On est donc clairement IMHO dans une approche business “tout Sun” comme on dit “tout IBM” (ou Oracle ou MS).
    Sun est il assez crédible en SW pour adopter ce modèle?
    jacques.talbot@teamlog.com

  3. Cette somme intègre des coûts d’utilisation, de support et de services pour un déploiement illimité. Il faut donc comparer à périmètre égal. De plus, pour quelqu’un qui veut budgéter des coûts d’utilisation en évitant les mauvaises surprises (développement gourmant, problème de sizing, succès exponentiel du service, …), c’est plus qu’intéressant.

    Le périmètre produit d’une Suite (vendue 50 euros par employé) n’est pas une approche “tout Sun” je pense. Détails des suites ici (bas de page).

    Il y a des cas (clients) plus favorables que d’autres. En particulier Sun étudie un pricing au citoyen. Java ES a déjà été vendu à plus d’un million d’employés. Enfin, le pricing classique (par CPU, par entrée, par machine, …) reste disponible.

  4. J’avoue que ce n’est pas encore clair pour moi avec les 140$/employé/an.
    En prenant un exemple précis : est-ce que l’on peut télécharger “Sun Java Web Infrastructure Suite”, l’installer et l’utiliser en production gratuitement ?

  5. Les 140€/employé/an c’est pour avoir du support, de la maintenance, du consulting, etc.. (et puis c’est pour tous les produits Java ES).

    La suite mentionnée, comme tout le reste, est utilisable en production gratuitement, mais sans support. Pour l’usage d’une suite, c’est (environ) 45€/employé/an, licenses, support et maintenance compris.

    Comme précisé ci-dessus, le pricing “classique” à la CPU est maintenu.

Comments are closed.